Stage en forêt – Bivouac

Stage en forêt – Bivouac

Dans ce stage d’une journée et une nuit en forêt nous allons mettre de la conscience et de la fluidité dans notre rapport avec nous-même, avec l’autre et avec l’environnement naturelChoisir le lieu, établir un camp, ramasser le bois, faire du feu et toutes les autres activités liés à la survie du groupe nous mettent en face des fonctionnements et besoins de bases chez l’être humain.

3 – Mental, égo et action alignée

3 – Mental, égo et action alignée

En ce moment pleine de choses qui ce sont passées pointent chez moi des fonctionnements qui ne sont pas justes. Et aujourd’hui ça a été l’apothéose, je me rend compte que ça fou en l’air ce que j’essaye de mettre en place dans ma vie. Les discussions ainsi que l’échange de séance d’aujourd’hui ont commencés à démêler toute cette complexité. Je tente de poser par écrit et de mettre de la clarté dans ce tas d’obscurité.

Le mental est un outil qui met en forme une information, une énergie de telle sorte qu’on puisse la voir extérieure à soi et la percevoir coupée de soi. Le mental créer l’hologramme de la matière : le monde des formes avec son lot de personnes différentes, des objets, des situations extérieures. Tout ça nous donnent l’occasion de voir des facettes de nous dont on aurait pas pu prendre conscience tout seul.

Lorsqu’il joue trop bien son rôle il va commencer à être dysfonctionnel en cachant de manière excessive la nature réelle des choses et des actions. C’est là qu’intervient la notion de jouissance de soi. Le mental va commencer à mettre un voile opaque sur les actions qui me connectent directement à ma jouissance fondamentale : 

c’est-à-dire qu’il va non seulement me masquer le fait que je n’ai ni besoin d’un « j’aime » sur une vidéo, ni que des personnes viennent à mon événement, ni de la voiture de mes rêve (bref tout les objectifs extérieurs) pour être pour être dans cet état naturel qui me procure une dose profonde de « je me sens vivre et exister »,

mais qu’en plus qu’il va mettre les buts projetés à l’extérieur à atteindre en priorité absolue. Et ça merde quand on place le mental dans le rôle de celui qui décide de la direction du navire… on commence croire que courir après l’argent, avoir une belle voiture ou une page facebook parfaite est ce qui rend heureux. On exerce une pression énorme sur ce que l’on fait, et pose des actions totalement éloignées de qui on est.

La frustration de ne pas atteindre ces buts ou la joie d’y arriver, le regard de l’autre, la focalisation extrême sur le résultat n’est qu’issu de ce système que j’ai d’écris ci-dessus sachant que d’autres facteurs rentrent en ligne de compte et sont entre-mêlés :

l’égo : pour faire simple, c’est ce qui permet de dire que ce corps c’est ce que je suis, c’est mon identité, et il est directement lié au cerveau reptilien. Il est absolument vital pour l’humain d’avoir un égo car sans lui mon identité est fondu avec l’extérieur, je ne vois pas de différence entre moi et le clavier, moi et le voisin, moi et le couteau, moi et la casserole d’eau bouillante ou la voiture qui arrive… Sans lui je suis tout ce que je vois. Je pense que tout le monde en conviendra que se confondre avec une voiture qui arrive à 80km/h c’est la fin de l’expérience terrestre. Donc merci gentil égo de protéger mon corps. 

Lorsqu’il est mal placé, je commence à mettre ma valeur dans autre chose que moi-même : dans mon travail (ça c’est moi), mes biens, mon couple. Donc si mon métier ne décolle pas je me retrouve à penser réellement que les autres ne m’apprécient/m’aiment pas car la raison de mes actions c’est d’avoir une utilité et donc d’exister aux yeux des autres, j’y met toute mon identité.

C‘est un pu***n de personnage créé, aligné sur un modèle qui n’est pas le mien. Si je n’obtiens les résultat escomptés alors je ne suis rien. Tout ça fait qu’il n’y à plus de plaisir à faire mais juste le devoir de le faire pour conserver une image de moi avec en toile de fond une crainte monumentale de mourir si je me décale de l’image que je donne (ça un rêve me l’a fait comprendre aussi).

Un début de solution ?

Très clairement, commencer à voir pour quoi je fais telle ou telle action. Sans aller dans l’intellectuel mais simplement sortir de l’automatisme de mettre la priorité uniquement sur mon métier : déjà ça et ensuite fonder mes action sur moi, sur ce que JE veux faire, mon plaisir et de ME placer en priorité. Pendant l’échange de séance de cette après-midi la phrase que je retiens c’est que ma valeur est comme un diamant, je n’ai rien à faire de spécial pour vibrer qui je suis.

Comment je façonne cette vibration dépend de mes préférences personnelles. M’évertuer dans cette voie est franchement devenu obsolète, maintenant je vais le plus possible aller vers cet autre chose, je verrai bien ce que ça donne.

Stages d’accès à soi

Stages d’accès à soi

Ils s’adressent aux gens qui veulent accompagner en conscience les changements profonds qui s’opèrent en eux et souhaitant connecter leur ressources personnelles. Structurés autour d’axes spécifiques, ils permettent de résoudre ce qui entrave la personne à intégrer des modes de fonctionnements plus saines pour elle.

Les stage sont individuels, c’est une plongée en conscience au cœur de ce que tu es afin que les transformations opérées soient un facteur de changements réels dans ta vie.

La première séance pose les bases du travail qui va se poursuivre par la suite


  • Durée : 6 mois ;
  • Prix : 150€ / mois ;
  • Paiement en début de chaque mois, possibilité de payer en plusieurs fois ;
  • 1 séance / semaine ;

«Âme, chemin de vie & talents»

Résoudre le chemin d’accès à l’information entre l’âme et l’incarnation. Mettre en forme concrètement des talents personnels, une orientation globale à sa vie ainsi que que des actions alignées sur le niveau de l’âme. 

«Connexion au ressenti»

Structurer un ressenti personnel clair en connectant une information juste pour Soi : Outil aidant à poser des choix alignés et en réelle cohérence avec l’individualité. Aucun pré-requis d’aucune sorte n’est nécessaire pour ça.

«Couple en conscience»

Aller voir ce qui bloque