#32 Jouer son rôle et incarner qui l’on est

En ce moment …  mise au point sur un fonctionnement très révélateur : je ne suis pas du genre à me montrer tel que je suis, à dire mon vrai avis…etc. Ça pose un soucis concernant tout un tas de choses

(l’auto entrepreneuriat, m’accepter…). Il m’est clair qu’il est impossible d’avancer plus loin sans faire le boulot de me dévoiler (déjà à moi-même).

Me remettre dans mon vraie rôle et accepter de le jouer à fond aux yeux de tous. Pour résumer un peu tout ça, il y a un morceaux de moi qui sais qu’il est connecté et une autre qui ne veux pas se l’avouer et le montrer aux autres – ou alors seulement à un cercle restreint (quelques amis, 2/3 personnes de ma famille).

C’est à la suite d’une séance avec un ami que je me suis aperçu de ça. L’accompagnement à été génial du début à la fin, j’ai totalement suivis mon ressenti. La thématique était « exprimer nos instants de vérités », ce qui se traduit par ce que j’explique plus haut c’est à dire par une peur de s’exposer tel qu’on est.  Depuis que la structure sous-jacente à été réalignée les changements sont bien perceptibles (écrire me permet réellement de faire le tri). Plein de nouvelles idées arrivent et la direction est carrément donnée.

Ce qui à changé depuis : je me surprend à être curieux, à poser des question au ressenti du Cœur. C’est bien la première fois que je me sens être aussi curieux. J’avais une grosse tendance jusqu’à présent à laisser venir et à être plutôt tiède pour aller à la pêche aux informations.

______________________

Entre le moment ou j’ai écris la première partie de cette article et la deuxième quelques temps se sont écoulés et je me rend compte d’autres choses.

Entre autre, j’ai des barrières qui empêchent ce que je suis de réellement se concrétiser, bridant et bloquant le flux d’énergie et sa manifestation. Je me retrouve face à une situation sans ressources ou fonctionnement auquel me rattacher à part cacher ce que je suis. Accepter de me lâcher et m’autoriser à incarner ce que je suis plus haut pas à pas » c’est un peu l’énergie dans laquelle je rentre en ce moment.

Pas mal de situations ou je peux exprimer ce que je suis se présentent à moi, c’est à la fois super cool et assez dur à la fois. Je me rend compte de mon fonctionnement en direct et j’ai le choix d’en prendre un qui soit juste pour moi.

Ça me fait assez flipper vu que les messages du ressenti arrivent en direct , on me laisse clairement la possibilité d’agir selon ses directives. Acter ou parler en étant aligné dans le quotidien et laisser la forme que prend la Lumière qui filtre au travers de moi (rien que d’en parler ça me fait super bizarre). Je peux parler aux plantes et aux Esprits de la Nature, j’ai une fée qui me suit mais j’ai clairement peur que si je plonge en entier dans cet univers, ce soit un chemin de non retour et que je perde le minimum de rationalité auquel je m’accroche. Mais bon va bien falloir l’explorer ce monde.

 

Retour d’information du Cœur

J’ai pu mettre au clair le mélange que je faisais concernant l’âme, le Cœur et la part absolue. Après quelques entretiens avec le Cœur voilà à peu près ce qu’il en est ressorti.

On à tous une sorte « d’étincelle » qui se situe au milieu de la poitrine (je l’appelle par plein de noms différents).  Ici : ni temps, ni espace ou énergie; juste un ultime instant T (pure vacuité) ou tout et tous le monde est déjà réalisé et parfait (domaine du divin). C’est la seule chose de réelle, tout le reste (l’âme, la matière&co) n’est qu’une construction/illusion. Ce qui ne veut pas dire qu’il faut esquiver l’expérience de vie.

L’autre particularité c’est qu’elle est le passage vers une autre expérience après l’Humain. C’est à dire qu’une fois qu’on aura (en tant que collectif humain) résolu le niveau Humain, on passera par là pour aller au suivant. Etant la porte d’entrée vers notre Divin, celui-ci nous laisse totalement libre et quoi qu’on fasse; il n’y à aucun jugement. La seule intention qui semble posé : « la terre est un espace de liberté, vous êtes libre, vivez ce que VOUS voulez et surtout amusez-vous ». La terre n’est donc au final qu’un espace de jeu ou chacun créer ce qu’il à envie de créer. Il n’y a que ce « Cœur » qui est capable d’unir la part relative et la part absolue. Une fois que c’est fait, c’est là qu’on franchit ce passage pour passer à une autre aire de jeu.

 

L’âme: c’est la première structuration. Je dis bien l’âme au singulier, il semblerait bien qu’il n’y en ai qu’une pour toute l’Humanité. Ici aussi la notion du temps n’est pas linéaire mais un temps simultané. C’est un peu le bras droit du divin, elle est sa continuité et créer une infinité de corps dans tout les espaces-temps dans le seul but de vivre concrètement les chemins de vie quelle conçoit. Pour un chemin de vie elle créer à loisir autant de corps que nécessaire, dans le passé/présent/futur (selon un point de vue humain) et enregistre le tout une fois que le film est fini.

Le langage de l’âme n’est pas compréhensible par la conscience humaine, si je m’y branche pour voir qu’elle est mon chemin de vie ça donne un charabia à peine compréhensible par ma conscience. La seule chose que j’ai pu capter c’est que je peux potentiellement avoir un ou deux autres chemin de vie. Elle peut aller chercher dans d’autres vies afin qu’on est un bagage de base ici qui soit en rapport avec son chemin de vie. Par exemple, elle peut très bien lier une vie d’arbre et d’Esprit de la Nature à celle vécu par quelqu’un pour sa vie actuelle.

 

C’est la part absolue qui est capable de décrypter en clair le chemin de vie (car elle est calibrer pour l’être humain). C’est comme si elle colorisait une lumière invisible dans le spectre du visible pour qu’on puisse l’appréhender. La laisser donner la direction générale est le plus simple vu qu’elle sait ce qui est juste pour soi. Elle peut se connecter à tout mais ne peut rien vivre dans le concret. Ça c’est notre boulot en tant que part relative : vivre le chemin et choisir comment on va expérimenter.